#1: la bonne lumière
Les semis ont besoin de 14 à 16 heures de lumière par jour pour grandir. Choisissez une fenêtre orientée au sud, sans arbre ou bâtiment bloquant les rayons du soleil. Une lampe horticole assurera un supplément de luminosité. Si vous n’avez pas cette lampe, vous pouvez utiliser une lampe fluorescente en mettant un tube de Cool white (blanc froid) et Warm white (blanc chaud). En éclairant suffisamment vos semis, vous éviterez qu’ils deviennent plus hauts que larges. La hauteur d’un plant de tomates en santé devrait être presque égale à sa largeur.
#2: ajuster la température

Tous les semis sont différents, mais une grande partie ont besoin d’un bon 25C (et plus) pour germer. Lorsque les graines ont germées, la température devrait se situer entre 18C et 22C durant la journée et entre 15C et 18C la nuit.

#3: arroser intelligemment
Afin de garder le sol humide, arroser le matin, mais ne saturez pas d’eau. Une trop grande quantité d’eau favorise un retard de croissance ou encore l’apparition de champignons indésirables. Deux fois par jour, vaporisez de l’eau sur les semis afin de conserver l’humidité.
#4: choisir le bon terreau

Choisissez un terreau léger comprenant du compost, de la mousse de tourbe, de la fibre de coco et de la perlite. Évitez la terre noire ou la terre de jardin qui se compacte rapidement.

#5: inspecter vos semis

Portez une attention particulière aux signes de détérioration des plants. Inspectez les plantes pour voir si elles sont endommagées et examinez le dessous des feuilles pour voir si des insectes sont présents. Recherchez les feuilles pâles, jaunes ou violacées, elles indiquent une carence en éléments nutritifs.

truc bonus
Ne succombez pas à la tentation d’acheter vos graines dans un magasin à grande surface. Préférez les semences traditionnelles et biologiques qui viennent du plus près de chez vous.